Conception et construction de la ligne N°1 du métro de Lille

Référence: A ANNA 754
Année d'édition: 1981
15,00 € HT
unitaire

  En 1983, la Communauté Urbaine de Lille mettra en service le premier métro français intégralement automatique, sans conducteur à bord. Ce métro sera équipé du matériel "VAL" dont les deux premiers véhicules de série sont en cours d'essai depuis un an.

  Après les phases d'études et les appels d'offres, les travaux de gors oeuvre de la ligne n°1, qui relie Lille à Villeneuve d'Ascq, sont maintenant en pleine activité. Cette ligne est longue de 12.6 km et comporte 17 stations ; compte tenu des différentes zones traversées, elle comprend 2 km de viaduc, près de 2 km de tranchée couverte et 5 km de tunnel profond.

  Après un exposé sur le contexte général du métro de Lille, on présente ici les différents lots avec les contraintes dues à leur cadre géographique et géologique :

1. viaducs en béton précontraint, sur lesquels sont directement ancrés les équipements de voie, sans bassast intermédiaire, d'où une précision de réalisation exceptionnelle ;

2. tranchée couverte construite à l'abri de parois berlinoises sous une rue commerçante animée, d'où la necessité de maintenir la circulation durant les travaux ;

3. tunnel profond construit dans de la craie fracturée parcourue par une nappe phréatique très puissante, d'où la réalisation d'injections systématiques.

 

Afin de vous faciliter la recherche d’anciens articles de la revue Annales de l’ITBTP, nous avons listé les articles parus dans cette revue entre 1980 et 2002 par séries.

Ces articles sont principalement disponibles en photocopie.

Pour vous procurer un article plus ancien, merci de remplir le formulaire de contact.



Format :21 X 29,7

Nombres de pages : nc

Conditionnement:Photocopie